Les symboles religieux sont enlevés et le fronton est modifié pour accueillir un motif révolutionnaire. Voyez les Tuileries, Le poète a découvert dans la prose de nouveaux rythmes, de nouveaux moyens d'expression qui lui … Le chapitre métropolitain de Notre-Dame, augmenté de six membres, sera chargé de desservir l'église Sainte-Geneviève. Elle en doit l'agrément, Trois figures chrétiennes liées à la monarchie sont également présentes : saint Denis, sainte Geneviève et Jeanne d’Arc. Y sont notamment inhumés Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Louis Braille, Sadi Carnot, Émile Zola, Jean Jaurès, Jean Moulin, Jean Monnet, Pierre et Marie Curie, André Malraux ou encore Alexandre Dumas, qui y fait son entrée en 2002. C’est avec ses souvenirs de la Grande Guerre, pendant laquelle il fut gravement blessé, qu’il signera son récit majeur. La garde nationale lança ensuite le 24 juin un assaut contre les derniers défenseurs[38]. Des fragments du fronton primitif sont encore visibles dans le bras-sud de la crypte, en particulier un profil de Louis XVI. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Bientôt l’idée est fermement ancrée chez beaucoup de Parisiens qui s’imaginent l’ouvrage destiné à s’écrouler à plus ou moins long terme. L’église Sainte-Geneviève sera terminée et rendue au culte, conformément à l'intention de ses fondateurs, sous l'invocation de sainte Geneviève, patronne de Paris. Ils assurèrent également le suivi du chantier. utilisé dans une volonté de retour à la simplicité antique en réaction au style baroque de la période précédente (la façade ne comporte qu'un seul ordre comme les temples grecs, et non des ordres superposés comme Saint-Louis des Invalides, les colonnes du péristyle d'entrée ont un entrecolonnement régulier comme les temples antiques, alors que l'usage classique était d'écarter davantage les colonnes centrales, le même ordre corinthien se retrouve à l'intérieur comme à l'extérieur, etc.)[15]. Le Panthéon, haut de 83 mètres, a la forme d'une croix grecque. Voir l'article Liste des personnes citées au Panthéon de Paris. Aujourd’hui, Paris est une ville touristique. Féministe avant que le mot n’existe[91], elle a été guillotinée le 3 novembre 1793. La Convention nationale, de François-Léon Sicard, 1920, pierre. La crypte couvre toute la surface de l'édifice. souhaitée] au départ de la « bonne dame de Nohant » de chez eux. L'époque contemporaine manifeste un souci évident de préservation et de conservation du monument, d'autant plus nécessaire que l'obturation des ouvertures imaginées par Soufflot modifie la ventilation du bâtiment et augmente le taux d'humidité, provoquant ainsi l'effritement des pierres et la corrosion de la structure métallique[49]. Gros devait terminer le tout en deux ans, pour la somme de 36 000 francs, lorsque survint la funeste retraite de Russie, puis la campagne de France, enfin le retour des Bourbons : la coupole subit les conséquences de ces événements. Pourtant, durant cette période personne ne sera panthéonisé. Ou bien bravera-t-il, sur une base inébranlable, les clameurs et les alarmes de M. Patte ? Olympe de Gouges (1748-1793). Il est secondé dans ce travail par Hippolyte Maindron. Pour justifier ce choix, et non de se servir de cette bâche pour en faire un affichage publicitaire comme l'autorise le Code du patrimoine[59], Philippe Bélaval, président du Centre des monuments nationaux déclare le 25 février 2014 : « Lieu sacré de la République, le Panthéon est une nécropole. La capitale française se laisse sans cesse découvrir et redécouvrir au fil des balades le long de la Seine ou des rues historiques. Parmi les grandes figures inhumées au Panthéon, citons : 48°50′46.5″N 02°20′46″E / 48.84625, 2.34611. L’architecte Quatremère de Quincy fait donc remplacer la croix par La Renommée, une statue de Claude Dejoux, de neuf mètres de hauteur, représentant une femme embouchant une trompette[24]. Il s’agit en priorité d’Olympe de Gouges qui fut l’une des premières féministes. La Convention nationale décrète que les honneurs du Panthéon ne pourront être décernés à un citoyen, ni son buste placé dans le sein de la Convention nationale et dans les lieux publics, que dix ans après sa mort. Pour tracer les fuseaux verticaux contenant les caissons du dôme, Rondelet s'est servi d'une méthode simple : accrochant un fil à plomb au sommet, il se servit de l'ombre portée directement sur la voûte déjà réalisée pour les matérialiser. C'est la Révolution, qui entrainera la déconfessionalisation du monument et une épuration de l'architecture : suppression des deux clochers prévus initialement, obturation des trente-neuf fenêtres de la nef, anéantissant définitivement l'esthétique lumineuse du temple, voulue par Soufflot[30]. Il a annoncé le danger, n’est-il qu’imaginaire ? On peut toutefois noter que plusieurs présidents de la Cinquième République (Charles de Gaulle, François Mitterrand, Jacques Chirac, Emmanuel Macron) ont voulu ponctuer leur époque par des panthéonisations, symboliques de leur propre vision de l'histoire de la France. Après discussion, 3 articles sont adoptés : En 1885, à l'occasion du décès de Victor Hugo et de son inhumation au Panthéon, cette loi est mise en application. Au milieu du bouillonnement des idées de la Révolution française, concernant le Panthéon, il faut retenir l'idée de Charles De Wailly, finalement non réalisée, qui aurait consisté à modifier l'édifice pour le mettre au goût de l'époque et lui donner le caractère de solidité qui semblait lui manquer. À sa droite l'ange, debout, portant une épée puis, à genoux, la Ville de Paris portant le Scilicet ; à sa gauche, sainte Geneviève debout et, à genoux, Jeanne d'Arc tenant un drapeau. Mort en 1837, ces tableaux furent achevés par ses élèves. Pour réaliser cette rénovation, une nouvelle invention a été mise en place. Modifiez cette page d'accueil afin de présenter votre futur site web ! Triomphe de Clovis, gravure d'après la fresque de Joseph Blanc (1881). Sous le péristyle, Boichet sculpte dans le bas-relief du centre « une déclaration des Droits de l'homme » avec les déesses de la Liberté, de l’Égalité et de la Nature se donnant la main. Mais, en 1755, le marquis de Marigny confie la responsabilité des plans à l’architecte Jacques-Germain Soufflot, qui avait envoyé de Rome, un projet adopté par acclamation. Il devait comporter cent sculptures qui auraient été placées dans le transept nord. Le drapeau tricolore, qui a été celui de la première République, a eu, certes, ses jours glorieux ; mais l’empire l’a traîné dans la boue de Sedan, et ce n’est pas nous qui l’y ramasserons. Le 5 juillet 2017, le président de la République Emmanuel Macron annonce, en accord avec la famille, l’inhumation de Simone Veil au Panthéon, avec son époux, Antoine[90]. Cette communauté est composée de six membres qui prennent le titre de chapelains de Sainte-Geneviève, et d'un doyen. », — Jean-de-Dieu Soult, Mémoires du maréchal-général Soult, 1854. -- Décret portant que les honneurs du panthéon ne pourront être décernés à un citoyen que dix ans après sa mort. Article détaillé décrivant les cérémonies d'inhumation : Extrait du livre du Président de la République Raymond Poincaré : "Les Tranchées". La cérémonie était retransmise en direct sur les chaînes de télévision françaises France 2 et France Ô et sur des écrans géants installés à l'extérieur du bâtiment[67]. Le 2 avril 1871, à la demande de Jean Allemane, les Communards scient les petites branches de la croix et placent au sommet un drapeau rouge. Simone Veil, accompagnée de son époux Antoine Veil, y est inhumée depuis le 1er juillet 2018[2]. La cérémonie de reprise du culte a lieu le 3 janvier 1852. J.-C., surmontée d'un dôme qui s'inspire du Tempietto de l'église San Pietro in Montorio. « Ce modèle nous permet de construire des projets en Europe, à l’international, d’innover sur le plan pédagogique, de préparer une Ecole Universitaire de Recherche (EUR), etc. Un second décret, du 22 mars 1852, fixe les conditions d'exercice du culte. Les trois coupoles imbriquées trouvent principalement leur origine dans l'architecture anglaise du siècle classique, à travers le dôme de la cathédrale Saint-Paul de Londres, qui s'inspire lui-même du dôme des Invalides et de la basilique Saint-Pierre de Rome. Aux Orateurs et Publicistes de la Restauration (1903) par Laurent Honoré Marqueste. Mirabeau est panthéonisé le jour même. Maurice Genevoix, ici à Paris le 27 février 1979. Le Président de la République, sur proposition du ministre des Cultes, vu la loi des 4 et 10 avril 1791, vu le décret du 20 février 1806, vu l'ordonnance du 12 décembre 1821 et celle du 26 août 1830, décrète : La croix chrétienne qui surmonte actuellement le Panthéon, monument dédié aux grands hommes dans une république laïque, a une longue histoire. Cette dernière décide, par un décret du 4 avril 1791, que le bâtiment servira de nécropole aux personnalités exceptionnelles qui contribuent à la grandeur de la France. Enfin sur le pavage serait placée, au centre, une gigantesque synthèse de la « Philosophie de l'histoire », nouvelle École d'Athènes du XIXe siècle, entourée par l'« Enfer », le « Purgatoire », la « Résurrection » et le « Paradis »[39]. Le Panthéon de Paris décoré par JR pendant les travaux. De 1902 à 1905, Édouard Detaille peint le triptyque Vers la gloire, qualifié d'hymne pictural à la République. J'imagine un élève pressé par son professeur de faire un exposé sur le Parthénon. La crypte reçoit donc le cercueil de grands serviteurs de l'État, tandis que dans la partie supérieure se déroulent des cérémonies religieuses notamment liées aux commémorations impériales. Sur les pendentifs, Carvallo peint, d'après des dessins de Gérard, des allégories relatives au Premier Empire : la Gloire, la Mort, la Patrie, la Justice. Quatre personnalités sont italiennes (le dernier doge de la République ligurienne, Girolamo-Luigi Durazzo, ainsi que les cardinaux Giovanni Battista Caprara, Ippolito-Antonio Vincenti-Mareri et Charles Erskine de Kellie), une néerlandaise (l'amiral Jean-Guillaume de Winter) et une neuchâteloise (le banquier Jean-Frédéric Perregaux), les six s'étant ralliées à Napoléon Ier. Déjà en 1984, l'architecte en chef des monuments historiques, Hervé Baptiste, est chargé de la restauration du bâtiment. Plus de mille noms y sont inscrits (liste des personnes citées au Panthéon de Paris). Considérant que pour atteindre ce but, les lois qui avaient affecté le Panthéon à une semblable destination doivent être remises en vigueur, nous avons ordonné et ordonnons ce qui suit : Art 1er : Le Panthéon sera rendu à sa destination primitive et légale ; l'inscription « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » sera rétablie sur le fronton. On enlève la croix et on la remplace par un drapeau. Nommés « Justes parmi les nations » ou restés anonymes, des femmes et des hommes, de toutes origines et de toutes conditions, ont sauvé des juifs des persécutions antisémites et des camps d'extermination. Ne s'agissant pas d'une paroisse ni de l'église d'une congrégation, l'État en avait ainsi fixé les modalités d'exercice. Conformément à la volonté d'Aimé Césaire, son corps restera en Martinique. » Paris 1 Panthéon-Sorbonne est désormais engagée dans une alliance de type associatif, Sorbonne Alliances, avec ESCP Europe, l’INED et la Fondation de la MSH. En 1853, Cavaillé-Coll réalise et installe le nouvel instrument, un huit pieds de deux claviers-pédalier et de 21 jeux, qui participe ainsi au service de la liturgie. Que le nouvel édifice Sainte-Geneviève soit destiné à recevoir les cendres des grands hommes, à dater de l'époque de notre liberté ; Que l'Assemblée nationale puisse seule juger à quels hommes cet honneur sera décerné ; Que Honoré-Riquetti Mirabeau en est jugé digne ; Que les exceptions qui pourront avoir lieu pour quelques grands hommes, morts avant la Révolution, tels que Descartes, Que le Directoire du département de Paris soit chargé de mettre promptement l'édifice Sainte-Geneviève en état de remplir sa nouvelle destination, et fasse graver au-dessus du fronton ces mots : Aux grands hommes la patrie reconnaissante. ». La commande passée au peintre Paul Chenavard est arrêtée mais son projet, présenté en 1855, suscita à nouveau la polémique. Ce chantier est l’un des plus grands chantiers de restauration d’Europe. L'église fait l'objet de nombreux aménagements sous l'Empire. Pendant tout l’exil, le drapeau rouge a été le drapeau de la République proscrite ; et nous trouvons tout simple que la République rentre en France avec son drapeau. Quiz Sous quel forme de croix a été bâti le panthéon ? Traditionnellement la décision de « panthéonisation » – la « panthéonade » selon le néologisme que Régis Debray a forgé par dérision – est prise par décret du président de la République, sur proposition du Premier ministre et sur rapport du ministre de la Culture et de la Communication. L'audace du projet, mais aussi, il est vrai, des tassements dans les maçonneries dus à une mauvaise exécution, alimentèrent libelles et mémoires explicatifs. En exécution de la loi du 4-10 avril 1791, le Panthéon sera de nouveau destiné à recevoir les restes des citoyens illustres qui ont bien mérité de la patrie. Soufflot doit donc revoir son plan. Loin des clichés d'écrivain régionaliste, voire « champêtre », « Sand est le premier personnage féminin de son temps et de sa condition à avoir revendiqué sa liberté de femme par son travail », juge M. Georges Buisson, administrateur de la Maison-musée de Nohant (Indre), rappelant que l'auteur de La Mare au Diable et La Petite Fadette est aussi la créatrice de deux journaux républicains. En 1906 une copie du Penseur de Auguste Rodin est placée devant le Panthéon. XVIII restituit ». Aux guerriers morts pour la patrie L’intérieur est décoré par des peintres académiques comme Puvis de Chavannes, Antoine-Jean Gros, Léon Bonnat ou Cabanel. l’inscription figurant sur le portique rappelle que le premier constructeur fut agrippa, le gendre d’Auguste. Son péristyle monumental s’inspire du Panthéon d’Agrippa à Rome. Un exemplaire en or de cette médaille, offert par le roi à Jean-Baptiste de Puisieux, collaborateur de Soufflot, est conservé au musée Carnavalet (ND 20). Le décret du 6 novembre 1851 n'abroge pas l'ordonnance de Louis-Philippe maintenant le caractère de sépulture nationale voulue par la Révolution. Le chantier commence en 1757[28] et l'abbé de Sainte-Geneviève bénit le terrain le 1er août 1758. Une fresque monumentale, constituée de portraits évoquant les grandes périodes de la vie du poète, a été installée au cœur de la nef. À propos de la présence de femmes au Panthéon, elle dira : « Ce déséquilibre flagrant [la proportion hommes-femmes au Panthéon] est d’autant moins acceptable que certaines femmes ont marqué l’histoire du pays par leur forte personnalité. « Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d’exaltation dans le soleil d’Afrique et les combats d’Alsace, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège… » (André Malraux) → [En savoir plus…], Marie Curie a obtenu un deuxième prix Nobel en continuant ses travaux après la mort de son mari. Le Panthéon est un monument français dédié aux grands personnages de la République française. Le 10 août 1814, le ministre de la maison du roi fit écrire à Gros de placer Louis XVIII à la place de Napoléon, et on porta à 50 000 francs, la somme de 36 000 francs primitivement allouée. La rue Soufflot lui dessine une perspective jusqu'au jardin du Luxembourg. La population de la ville de Paris est de 2 211 297 habitants en 20081, mais 11,8 millions habitent dans son agglomérationet ses alentours. Ce décret n'abroge pas l'ordonnance de Louis-Philippe, maintenant le caractère de sépulture nationale voulue par la révolution. Puis la couverture et enfin la restauration de l’ensemble de la façade (péristyle). Les travaux commencèrent en 1758. La plaque est entourée de deux écussons rappelant les batailles livrées : Patay, Orléans, Belfort, Bapaume, Coulmiers, Bitche. » ; la dernière partie est résolument tournée vers l’actualité de la politique scientifique en Europe, les filières et les métiers. Cependant, elle n'est pas véritablement enterrée comme une cave puisque des fenêtres, en haut de chaque galerie, s'ouvrent sur l'extérieur. Bravant les risques encourus, ils ont incarné l'honneur de la France, ses valeurs de justice, de tolérance et d'humanité », « les seuls de nos rois qui se soient montrés les pères du peuple », « Dreyfus est une victime, certes d'un courage exceptionnel, mais une victime, et le propre du héros c'est d'avoir le courage de choisir son destin […]. Du banc supérieur au banc royal, on trouve des pierres d'une dureté et d'une finesse un peu inférieure, dont on a extrait les blocs qui ont servi aux chapiteaux des colonnes corinthiennes[20]. L’hommage a comporté également la lecture d'un de ses poèmes par une lycéenne martiniquaise et la diffusion d'un film de huit minutes sur sa vie, réalisé par la cinéaste Euzhan Palcy. Le discours d'Emmanuel Pastoret, procureur syndic du département de Paris, provoque l'acclamation de l'Assemblée entraînée par Robespierre et Barnave[31] : « Messieurs, Article 2 : La communauté de prêtres, portant le titre de chapelains de Sainte-Geneviève, avec doyen, est supprimée. La couverture est fortement endommagée ; des plaques de plomb se sont envolées, provoquant des dégâts aux alentours. Compositrice, elle est parfois citée[Par qui ?] Tirage affaibli en partie basse et sur le côté droit, contrecollé au centre d'un support ancien en carton bleu-gris aux coins usés avec des traces de déchirures Le catafalque exposé sous l'Arc de Triomphe | Paris … La patrie honore aussi ses fils en inscrivant leurs noms sur les murs du temple républicain. D'une amplitude de 6 mètres, et d'une période de 16 secondes, le pendule présentait une déviation de 2,5 mm à chaque battement. En faisant reconstruire ce temple, Hadrien rend hommage au fondateur de Rome, Romulus, mais également à celui de l’Empire romain, Auguste, auquel il voue une dévotion particulière. Les ébauches de ces œuvres restent néanmoins visibles au Musée des beaux-arts d'Angers. Le fronton est modifié en conséquence. Une communauté de prêtres est établie pour desservir l'église Sainte-Geneviève de Paris. La proposition d’Emmanuel Pastoret d'utiliser pour cela l'édifice qui vient d'être achevé et n'est pas encore consacré comme église, plutôt que la rotonde de la Villette et le Champ-de-Mars, est retenue par l’Assemblée nationale. Celle-ci est influencée par la théorie du mathématicien anglais Robert Hooke, publiée en 1678 : la courbe formée par une chaîne de suspension, lorsque renversée, donne la forme d'un arc de maçonnerie « parfait », suivant et contenant la ligne de poussée, et qui trouvera une formulation mathématique en 1691, par Jacques Bernoulli, Leibniz, et Huygens. D'un point de vue structurel, les quatre nefs servent à contrebuter les poussées latérales du dôme. Dans la même logique, on peut citer la mathématicienne Sophie Germain, Louise Michel, figure légendaire du mouvement ouvrier et de la Commune de Paris et Simone Weil, grande philosophe de la première moitié du XXe siècle[94]. → [En savoir plus…]. Sur les bas-côtés, des bas-reliefs symbolisent le sacrifice des parents (à droite) et la reconnaissance des enfants (à gauche). On majora le prix des trois loteries mensuelles, leur coût passant de 20 à 24 sols, ce qui rapporta 400 000 livres. Maurice Genevoix y fait son entrée le 11 novembre 2020. L'UX, explications sur la pose de l’échafaudage par la société Entrepose Échafaudage, Photos du chantier de restauration du Panthéon, pose de l’échafaudage Centre des monuments nationaux. Elle porte au droit l'effigie du roi et au revers l'élévation initialement prévue. Quand, en 1851, le physicien Léon Foucault cherche un bâtiment de grande hauteur pour démontrer la rotation de la Terre, le Panthéon, lieu civil, semble tout indiqué. Notre conseil entendu, considérant qu'il est de la justice nationale et de l'honneur de la France que les grands hommes qui ont bien mérité de la patrie en contribuant à son bonheur et à sa gloire reçoivent, après leur mort, un témoignage éclatant de l'estime et de la reconnaissance publique, La suppression de ces fenêtres perturbe la ventilation du bâtiment ; elle accroît en particulier le taux d'humidité et se trouve à l'origine, au XXe siècle, de fissures et d'érosion des structures métalliques. Pendant les travaux, l'échafaudage est recouvert d'une bâche. Le Panthéon de Paris est classé monument historique en 1920. - Parbleu, répondit son voisin, une pomme de terre. Il a annoncé le danger, n’est-il qu’imaginaire ? La légende raconte que pendant le naufrage du bateau les marins criaient « Vive la Nation ! Pourtant, plusieurs exceptions dérogent à ces règles : Ensuite, les critères sont plus délicats à définir : bien sûr, il s'agit d'abord de rendre hommage à une personnalité exceptionnelle dont l'œuvre et la vie ont marqué l'Histoire et peuvent servir d'exemple. En 1849, l'astronome, Jean Bernard Léon Foucault entreprend de démontrer la rotation de la terre en 24 heures à l'aide d'un pendule suspendu à la voute du dôme. Le 6 décembre 1851, par un décret du prince président Louis-Napoléon Bonaparte, le Panthéon est rendu au culte catholique et on replace une croix dorée sur le dôme. Le 2 avril 1871 les petites branches de la croix qui surmonte l'édifice sont sciées et le caporal Jean Allemane y plante un drapeau rouge[42]. Il indique toujours que « depuis 1907, y repose également une femme, il s'agit de l'épouse de Marcellin Berthelot… ». Un escalier monumental est construit pour descendre dans la crypte. Par sa situation en hauteur dans Paris, le Panthéon servira de récepteur aux expériences sur la TSF d'Eugène Ducretet. Sur la plaque on peut lire le texte suivant : « Sous la chape de haine et de nuit tombée sur la France dans les années d'occupation, des lumières, par milliers, refusèrent de s'éteindre. Cependant cette technique de construction nécessite un entretien régulier, pour éviter que l'humidité n'entre dans la maçonnerie et ne fasse rouiller le fer des armatures qui risqueraient de faire éclater la pierre. Passées ces étapes de construction, le bâtiment ne subit plus de modification de structure. Néanmoins certaines personnes sont depuis citées au Panthéon pour faits de guerre mais sans être (ou n'étant plus pour le Résistant, Une maquette en demi-grandeur de la mosaïque de l'abside est visible au, Journal Officiel de la République Française, On peut également la visualiser sur le site Internet de l', Michael Petzel, « Soufflot et l'ordonnance de Sainte-Geneviève », in. e 1851 : Louis Napoléon Bonaparte, dès le coup d’Etat du 2 décembre, est le dernier à faire du monu-ment un lieu réservé au culte catholique. La construction du Panth éon de Rome. Bibliothèque Sainte-Geneviève, ms. 2484., cité par Daniel Ligou. À l'heure actuelle, ce choix revient au président de la République, cependant la famille peut s'opposer à cette décision comme ce fut le cas pour Charles Péguy ou Albert Camus en 2009. annexe au procès-verbal de la séance du 2 décembre 1902, AN (CARAN) / F. Question écrite N° 20767 sur le site du Sénat, Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généraliste, Napoléon le Petit'’ – Livre 2, chapitre VIII, Liste des personnes citées au Panthéon de Paris, Liste des personnes inhumées au Panthéon de Paris, Honoré-Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau, Louis-Michel Lepeletier, marquis de Saint-Fargeau, Louis-Joseph-Charles-Amable d'Albert de Luynes, Louis Charles Vincent Le Blond de Saint-Hilaire, Alexandre-Antoine Hureau, comte de Sénarmont, Hyacinthe-Hughes Timoléon de Cossé-Brissac, François-Marie-Joseph-Justin, comte de Viry, Claude Ambroise Régnier, duc de Massa di Carrara, Théophile-Malo de La Tour d'Auvergne-Corret, François-Séverin Marceau-Desgraviers, dit Marceau, Marie-Jean-Antoine-Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, liste des personnes citées au Panthéon de Paris, ministre de la Culture et de la Communication, Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, université Columbia, photos d'architecture au format QT, Mémoires du ministère du duc d'Aiguillon et de son commandement en Bretagne, Plan de la nouvelle église de Sainte-Geneviève, Extrait du journal La Croix 24 janvier 2013 article par, Rapport fait au Directoire sur les travaux du Panthéon, https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6453847n/f12.image, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, https://www.humanite.fr/tribunes/jean-allemane-1843-1935-le-communard-%E2%80%A8de-tous-les-combats-25, http://statue-de-paris.sculpturederue.fr/page196.html, http://www.mymajorcompany.com/projects/pantheon, http://www.entrepose-echafaudages.fr/6-eme-actualite/, http://www.regards.monuments-nationaux.fr/fr/feature/238/le-chantier-de-restauration-du-pantheon-le-montage-de-l-echafaudage/page/1, Décret du Ministère d'État chargé des Affaires culturelles, 21 février 1967 relatif à un hommage public à Henri Bergson, Journal Officiel du 23 février 1967, http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/2011/avril/hommage-national-a-aime-cesaire-au-pantheon.11062.html, http://culturebox.francetvinfo.fr/aime-cesaire-est-au-pantheon-53305, https://www.cairn.info/revue-historique-2003-1-page-95.htm, https://www.ouest-france.fr/14-18-en-ille-et-vilaine-la-tombe-du-soldat-inconnu-une-idee-rennaise-2767468. D'autres travaux et aménagements sont également réalisés sous la direction de l'architecte Rondelet fils : le dallage et des escaliers du perron, le nivellement du pourtour et l'installation de portes en chêne. Lili Boulanger (1893-1918). Notre-Dame jolie, Toutes les oeuvresTout voir; Par musée (204 695) Musée Carnavalet, Histoire de Paris (42 887) Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris (42 560) Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris (18 119) Maison de Victor Hugo - Hauteville House (9 938) Musée d’Art moderne de Paris (4 632) Musée de la Libération de Paris - musée du Général Leclerc - musée Jean Moulin