En 1961, Fritz Fischer publie en Allemagne fédérale un ouvrage, Griff nach der Weltmacht, traduit en français sous le titre Les Buts de guerre de l'Allemagne impériale, dans lequel il étudie l'opinion publique allemande durant le Premier conflit mondial. Berchtold, conscient que la question serbe se poserait à nouveau à moyen terme, repousse les propositions de conciliations, défendant devant le chancelier allemand, favorable à partir de ce moment à une conciliation, la fermeté devant la Serbie. Introduction Adressée le 22 juillet au chargé d'affaires austro-hongrois à Belgrade[30], la note austro-hongroise doit être remise le lendemain. Cependant, le décalage entre cette rapide montée en puissance d'une part, et la réalité de son essor politique ultra-marin de l'autre, crée les conditions d'une exacerbation du sentiment national dans un contexte marqué par l'absence d'un vrai successeur à Bismarck[111]. À 11 h GMT, le 11 novembre 1918 (plus tard connu comme jour de l’Armistice), les combats de la Première Guerre mondiale prirent fin à la suite d'un armistice avec l’Allemagne. À l'issue d'une période d'accalmie, les grandes puissances, Autriche-Hongrie et Russie, souhaitent maintenir le statu quo dans la péninsule, mais le 15 octobre 1912, les états de la ligue balkanique entrent en guerre contre la Turquie. -Rivalités économiques et coloniales. Face à ce revirement politique, certains responsables militaires de la double monarchie se montrent favorables au déclenchement d'une guerre préventive contre cet allié incertain[47]. Chaque nation augmenta considérablement ses dépenses militaires pour ne pas accuser un retard dans la «courses aux armements ». Plusieurs clauses en ressortirent. LA PREMIERE GUERRE MONDIALE : CAUSES ET CONSÉQUENCES En Allemagne, Guillaume II accélère le développement de la marine de guerre, provoquant une course aux armements avec l'Empire britannique. Le Bilan de la Première Guerre Mondiale. Historien moderniste ayant commencé sa carrière dans les années 1930, et ayant, à ce titre, adhéré au nazisme[148], Fischer appuie sa thèse sur une étude des sources diplomatiques à sa disposition[149]. Multipliant les allusions à un conflit multiséculaire germano-slave, l'empereur allemand inspire certains de ses collaborateurs, dont son chef d'état-major, Helmuth von Moltke, et développe devant des représentants austro-hongrois des arguments de même nature[126]. De même, l'alliance de la Roumanie avec la Triplice, qui date de 1883, est considérée par Ottokar Czernin, ambassadeur austro-hongrois en Roumanie, comme une « chose morte »[50], l'Allemagne n'étant pas en mesure de couvrir les besoins financiers de son allié roumain[48]. Le Cameroun sort du régime colonial allemand. La Première Guerre Mondiale est remportée par la Triple Entente, dont la France, contre la Triple Alliance, dont l'Allemagne. Face à ces multiples évolutions, qui transforment les guerres en guerre de masse, mettant en cause l'ensemble de la société des pays engagés dans le conflit, les hommes politiques tentent de mettre en place des garde-fous juridiques au déchaînement de la violence de guerre, tentant de mettre en place une humanisation de la guerre et de ses pratiques (« clause de Martens »). En septembre, le Cameroun fut envahi par les Britanniques venus du Nigeria et par les troupes françaises de l’Afrique Équatoriale Française. En France, la pénétration économique prend la forme de participations prises plus ou moins discrètement, dans les entreprises sidérurgiques françaises, en Lorraine et en Normandie[141]. L'Empire allemand connaît en effet, sous le règne de Guillaume II, une croissance importante. Tout d’abord, la mobilisation forcée de tant d’Africains pour la guerre suscita une vive colère. ), à la fin de l'année 1919, sa propre vision des faits. Sur le plan matériel les dégâts ont été considérables car des villes et villages entiers ont été complètement rasés. La réponse serbe, l'« exercice de style le plus brillant de virtuosité diplomatique », selon le mot du rédacteur de la note autrichienne, le baron Musuli[35], pousse Vienne à rompre les relations diplomatiques avec Belgrade le jour de réception de la note serbe[21]. Elle se réalise dans un contexte chargé de souffrances, d’émotions, de rancœurs et … Tout droit réservé. Cependant, durant les négociations de paix, le débat fait rage dans les chancelleries. Le 5 octobre 1908, le décret d'annexion est signé par l'empereur-roi[92]. Au fil des années, l'Entente cordiale se renforce, se double d'une convention navale en 1912. Le Sud-Ouest africain allemand (actuelle Namibie) fut conquis entre septembre 1914 et juillet 1915 par les troupes de l’Afrique du Sud. Empire expansionniste tard venu dans la course à la puissance, situé au centre de l'Europe, le Reich modifie les rapports de force entre grandes puissances. A gauche : le bolchévisme et le communisme 2. Bien que la Russie ait été confrontée à des troubles industriels massifs dans les années qui ont précédé la guerre, en 1914, elle possédait déjà la plus grande armée du monde. La Russie n'est pas en position favorable, sur les plans politique, économique et militaire, pour s'engager dans un conflit avec le Reich. Le Traité de Versailles est particulièrement mal accepté par le peuple allemand qui le considère comme un « Diktat ». Le COE offre plusieurs bourses de formation dans les meilleures écoles privées au Sénégal. Cette accroissement de la puissance serbe inquiète le gouvernement austro-hongrois ; les responsables austro-hongrois incitent donc leur allié bulgare à déclencher les hostilités contre la Serbie. Sur le plan économique on imposa à l’Allemagne de payer 132 milliards de marks or. II- Les conséquences de la première guerre mondiale au Cameroun. Ces personnes sont souvent rejetés par la société car ils rappellent la période de Guerre, de souffrance et de démolition. En fait, on espéra même un court instant que la région pourrait être épargnée. ... En 1870, le réseau mondial approche les 300 000 km. Malgré ce renouvellement, l'Italie, au début du siècle est presque totalement détachée de l'alliance la liant aux empires allemand et austro-hongrois, et le royaume mène une entreprenante politique de rapprochement avec la Russie et la France, tout en maintenant son alliance avec le Reich et la double monarchie[46]. Les rivalités entre l'Italie et l'Autriche-Hongrie dans les Balkans et sur la frontière austro-italienne ne créent pas les conditions d'une alliance solide entre les deux voisins[43]. Les conséquences de la Première Guerre mondiale Femmes allemandes cherchant de la nourriture dans les détritus Défendre la paix La Société des Nations (SDN) est créée en 1920. En 1911, la guerre italo-turque crée les conditions d'une entente des États balkaniques contre la Turquie[106], enhardissant les petits États balkaniques[107] : des traités d'alliance, patronnés par la Russie, entre la Serbie et la Bulgarie puis entre la Grèce et la Bulgarie sont signés en mars et en mai 1912. Bataille de Verdun. 1918 fut l’année décisive, les armées allemandes n’ont pas pu résister à la coalition organisée contre elle, leurs positions furent partout harcelées et le 11 novembre 1918 l’Allemagne signe l’armistice marquant ainsi la fin de la guerre. La montée des fascismes, la volonté de ses dirigeants d’imposer leur domination en Europe et dans le monde. M.Sidibe. À partir du coup d'état qui porte au pouvoir la dynastie des Karageorgévitch représentée par Pierre Ier de Serbie, le gouvernement de Belgrade s'éloigne de la dépendance autrichienne. La cause directe de la guerre fut l’attentat de Sarajevo en Bosnie-Herzégovine, le 28 juin 1914, ou l’archiduc François Ferdinand d’Autriche, héritier du trône des Habsbourg et sa femme furent assassinés, par Gavrilo Princip, un étudiant bosniaque lié aux milieux serbes. En fait, on espéra même un court instant que la région pourrait être épargnée. - les causes lointaines de la guerre : … Depuis le déclenchement de ce conflit, les intellectuels, les militants politiques et les historiens se sont penchés sur ces causes, entraînant l'existence d'une historiographie nombreuse et variée. Ces conséquences ouvrent la vingtaine d’années “l’entre-deux-guerres”, entre progrès sociaux, économiques, Années folles, électroménager dans les salons, Grande Dépression, fascismes et constitution de blocs antagonistes, qui séparent la Première Guerre Mondiale de la Seconde. Les causes de la première guerre mondiale Tensions internationales : colonies, zones de commerce et d'influence Entre 1904 et 1910, l’Europe vit en paix armée. À partir de l'annonce de la mobilisation russe, les militaires de l'ensemble des pays européens prennent le pas sur les politiques et les diplomates; ainsi, des notes sont préparées à Berlin pour exiger la fin de la mobilisation en Russie, pour connaître la position française en cas de conflit et pour exiger du gouvernement belge l'autorisation de passer par son territoire. Cet effort de guerre se traduit au prime abord par un enrôlement massif de soldat estimé a près de 200 000.Ce sont en majeure partie ce qu’on appelait les Tirailleurs Sénégalais. Les trois premières séances sont consacrées à la première guerre mondiale et abordent les causes, le déroulement et les conséquences de cette guerre. Ainsi, au sein du Reich, un certain nombre de pamphlétaires nationalistes du début du XXe siècle tend, surtout à partir de la mise en application de l'Entente cordiale à opposer l'idéalisme des Allemands au matérialisme des Anglo-Saxons, le « héros » germanique s'opposant au « boutiquier » britannique[20]. LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, CAUSES ET CONSÉQUENCES. Le Salon International de l'Etudiant au Sénégal, LES ÉCOLES PRIVÉES DE FORMATION DU SÉNÉGAL, LES FILIÉRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE. Les états qui souhaitent ne pas participer à une conflagration générale, notamment la Belgique et les Pays-Bas, mènent aussi une politique de réarmement : la Belgique adopte un projet de loi visant à permettre la création d'une armée de 330 000 hommes sur plusieurs années, tandis que les Pays-Bas et la Suède adoptent, par la voie de leur parlement, des lois visant au renforcement de leur appareil militaire[75]. En plus de la mobilisation militaire, la guerre mobilisa des millions de civils y compris des femmes pour les besoins des industries et travaux divers. Plusieurs traités on été signé a la fin de la guerre pour réorganiser le monde très bouleversé : Le TRAITE DE VERSAILLES (28 juin 1919), de SAINT-GERMAIN EN LAYE ET DE TRIANON (10 sep 1919), de Neuilly (27 novembre 1919) et de SEVRES (11 août 1920). Je partage avec vous dans cet article une séquence de 6 séances abordant les deux guerres mondiales du XXème siècle.Cette séquence vient s’inscrire dans le thème : « La France, des guerres mondiales à l’union européenne ». Les grandes puissances européennes se regroupèrent alors en deux camps hostiles et antagonistes : la Triple Alliance, ou Triplice réunissant l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie, et la Triple Entente, comprenant la France, le Royaume-Uni et la Russie. La reconnaissance du fait accompli à Munich (1938) par la France et la Grande-Bretagne l'encourage à poursuivre cette politique de force. Ainsi, la Russie encourage le développement de thèses panslaves qui bénéficient dans l'empire russe d'un certain consensus. Première Guerre mondiale et ses conséquences » du bloc 1 « Guerres, démocratie, totalitarisme, fait colonial », au début du premier trimestre. Son objectif est de développer la coopération entre les nations et de garantir la paix et la sécurité mondiale. Ces aspirations se formulent dans un premier temps par des théories racistes développées par l'ensemble des pangermanistes aussi bien dans le Reich que dans l'empire autrichien : ainsi, en 1905, Ernst Hasse, responsable de la ligue pangermaniste, définit l'expansion territoriale, européenne et extra-européenne, comme « nécessaire au développement d'un organisme vivant et sain »[132]. A. les conséquences dans le monde La première guerre mondiale qui débuta le 28 28 juillet 1914 1914 et prit fin le 11 11 novembre 1918 1918, a été un véritable désastre pour l’humanité. Il y’a aussi les mutilés et … La Première Guerre mondiale est attendue et même espérée par certains. La deuxième guerre mondiale et ses conséquences Après la première guerre, on a cru que l'humanité n'allait plus humanité une telle catastrophe. Ce document a été mis à jour le Le gouverneur du Togo, Doering, proposa à ses voisins de la Gold Coast (actuel Ghana) britannique et du Dahomey (actuel Bénin) français de neutraliser le Togo pour ne pas donner aux Africains le spectacle de Blancs se disputant ent… De plus, le renforcement de l'influence de la double monarchie en Albanie pousse les Italiens[N 1] à mener une politique de plus en plus entreprenante dans la péninsule balkanique[96]. Alors que certains pensent que la guerre sera rapide, celle-ci devient de plus en plus longue et les ressources commencent à manquer. Un refus serbe à quelque moment du déroulement du scénario entraînerait immanquablement une « expédition de châtiment »[19]. Au paravent Le Japon, qui avait des ambitions sur les possessions germaniques d’Extrême-Orient, déclara la guerre à l’Allemagne le 23 août. À l'issue du second conflit, les petits États balkaniques, tous agrandis des dépouilles ottomanes, ne sont pas satisfaits par les partages territoriaux imposés par les grandes puissances; cette insatisfaction participe à la modification des rapports de force entre grandes puissances, Russie et Autriche-Hongrie dans la péninsule balkanique[124]. L'origine du conflit réside essentiellement dans la volonté de Hitler d'affranchir le IIIe Reich du diktat de Versailles (1919) et de dominer l'Europe. Les conséquences de la Première Guerre mondiale La guerre prit fin en novembre 1918. Pour être exhaustif, les enjeux économiques, au sens large, c'est-à-dire les rivalités commerciales, financières et les enjeux économiques propres à chaque État ne doivent pas être négligés. La deuxième guerre mondiale: causes et conséquences. De plus, en 1900 et en 1902, des accords secrets franco-italiens annulent de fait l'ensemble des accords signés par le royaume dans le cadre de la Triple alliance[44]. De même, regroupant 22 000 membres en 1914, la ligue pangermaniste dispose d'une influence limitée, mais regroupée derrière Heinrich Class, organise sa propagande autour de la notion des « idées allemandes dans le monde », contribuant à entretenir dans l'opinion publique du Reich un climat favorable à une politique impérialiste. À partir de ce moment, les partisans de la réunion de tous les Serbes, voire de tous les Slaves du Sud, dans un seul État exercent une forte influence sur le gouvernement de Belgrade. Systématiquement, la politique extra-européenne du Reich place ce pays en compétition avec la France ou la Grande-Bretagne, créant, par delà les rivalités coloniales franco-anglaises, les conditions d'un rapprochement entre les deux principales puissances coloniales. À la fin de l'année 1919, une commission composée d'historiens, d'hommes politiques et de diplomates publient cinq volumes de documents historique, tandis que Kautsky, écarté de cette commission expose aussi, dans son ouvrage Wie der Krieg entstand (Comment s'est déclenchée la guerre ? L’inefficacité de la communauté internationale. Dans un contexte marqué par l'instabilité politique dans l'empire ottoman, les grandes puissances régionales, Autriche-Hongrie et Russie, se disputent la clientèle des petits États turbulents de la péninsule balkaniques, tout en tentant d'étendre leur influence dans l'Empire ottoman proprement dit.